Accueil > Vie pédagogique > Voyages/échanges > Echange Florence 2014

Echange Florence 2014

mercredi 12 mars 2014, par M. Dusserre

Séjour à Florence 2014

Organisé et encadré par Mme Guillouet, professeur d’italien, avec l’aide de Mme Ness et de Mme Vandeweghe
37 élèves de 1ère L-ES-S ont participé à l’échange, avec des correspondants dans les classes de 3e et 4e années du liceo Machiavelli de Florence (ce qui correspond aux niveaux première et terminale).

Voilà bien le principal bémol à un échange, aux dires des élèves et des professeurs accompagnateurs très réussi. Dès le vol entre Paris-Orly et Pise, le ton était donné lors que le steward a souhaité un bon anniversaire à Mathilde de la part de l’ensemble de l’équipage !
Grâce à facebook et aux divers moyens de communication modernes, élèves français et italiens étaient en contact et se sont reconnus à l’arrivée à Florence : en un quart d’heure, tous étaient déjà partis à la rencontre de la famille de leur correspondant et de la vie à l’italienne.

La semaine s’est déroulée conformément au beau planning mis au point par Mme Poirey, professeur de français au liceo Machiavelli de Florence, en accord avec Mme Guillouet.
Deux matins ont été consacrés à des visites dans Florence : un tour à pied (sous le ciel bleu… et ce fut la seule fois) du centre ville historique suivi d’une visite guidée d’une heure du Musée des Offices (principalement pour admirer Le Printemps et La Naissance de Vénus par Botticelli) le mercredi ; une visite guidée en français (et plus ou moins interactive selon le niveau de réveil des élèves) par Vasari (grand architecte des Médicis) en personne du Palazzo Vecchio… couplée à un circuit historique à travers la Florence médiévale, commenté en italien par la mère de la correspondante de l’un des élèves, guide professionnelle, qui a gentiment voulu participer à la réussite de ce voyage le vendredi. Le jeudi, la visite de Sienne a permis d’admirer les superbes fresques du Palazzo Pubblico et de découvrir l’univers très particulier des contrades, grâce à la visite commentée de la chapelle construite sur la maison de sainte Catherine de Sienne et le musée attenant, cœur de la contrada de l’Oie. Cette deuxième visite, au sec…, a permis de faire sécher les chaussures et les vêtements détrempés par la pluie diluvienne qui nous avait accompagnés toute la journée… Les élèves, très intéressés et interloqués par ce sentiment toujours vivace d’appartenance à un groupe restreint ont bien suivi les explications et posées de nombreuses questions : il faudra retourner à Sienne un 2 juillet ou un 16 août pour regarder le palio et acclamer le champion de la contrada victorieuse. Au cours de ces visites, parmi les merveilles toscanes, les élèves ont été le plus souvent intéressés, éblouis par quelques chefs d’œuvre de la Renaissance et curieux, parfois, d’en savoir plus. Bravo à eux !

Le samedi matin, les élèves ont pu suivre 4 heures de cours, quatorze étant dispersés dans les classes, le gros du groupe a suivi la classe de 3e. La découverte de méthodes de travail, d’une ambiance et de rapports professeurs-élèves si différents ont marqué les esprits, ce qui devrait permettre aux élèves français d’apprécier certains aspects du système scolaire français, mais peut-être aussi d’en déplorer certains… Le lundi matin, un film, J’aime regardé les filles avec Pierre Niney, a été projeté à l’institut français pour les 77 élèves participant à l’échange.

Les après-midi et le week-end ont permis aux élèves de découvrir la vie italienne et la douceur florentine. Tous les élèves n’étaient pas domiciliés dans Florence, certains se retrouvant dans les collines, entre les cyprès, les pins parasols et, pour certains, les sangliers ! Pour ces derniers, le bus de 6h45 pour être au lycée à 8h00, était particulièrement matinal… Les élèves ont tous étaient ravis de cette expérience, les binômes constitués par mesdames Guillouet et Poirey ont très bien fonctionné (les élèves ont vivement remercié Mme Guillouet, transformée en marieuse pour certains binômes… ), l’accueil des familles italiennes a été très chaleureux, les élèves ont été sensibles à la gentillesse de leurs correspondants italiens, qui forment un groupe très uni. Des activités réunissant tout le groupe, sans les adultes, ni parents ni professeurs, leur ont permis de constater que les plaisirs et rires de la jeunesse ne connaissent ni les frontières ni les nationalités… Ces moments de détente se sont bien déroulés, sans débordement ni comportement excessif. Encore bravo !

Comme beaucoup d’élèves ont dit, de retour à Orly, « la barre est haute, cela va être difficile de les recevoir aussi bien qu’ils nous ont reçus ». Voilà un beau défi, à nous de le relever !!!