Accueil > Vie pédagogique > Accompagner les élèves > Réussir au lycée : quelques conseils

Réussir au lycée : quelques conseils

mercredi 5 avril 2017, par Mme Chagnon

1. Planifier !

- L’emploi du temps d’un lycéen est chargé : il faut donc absolument organiser son travail personnel.

- En anticipant, on prépare mieux les moments de travail intense (devoirs sur table, examens, exposés, etc.)

- En anticipant, on se donne des repères dans le temps, on se rassure et on évite davantage le stress.

- Pour un travail de longue haleine (révisions pour un gros contrôle, dissertation, exposé, etc.), il faut commencer dès qu’il est donné et le diviser en étapes.

2. Chaque soir

- Il faut systématiquement revoir les cours de la journée écoulée. On peut dès le début de l’année noter sur son planning la liste des cours à revoir chaque jour. Par exemple, noter pour le mardi la liste des cours du lundi.

- Si l’on commence par les matières que l’on aime le moins, on se sent débarassé ; on se sent également motivé pour arriver aux matières que l’on préfère.

- Il faut se préparer pour les cours du lendemain, c’est-à-dire revoir les cours et faire le travail demandé : le cahier de texte ou l’agenda doivent être bien tenus et les devoirs à faire doivent y être inscrits scrupuleusement.

- En éteignant téléphone, internet, musique ou toute autre distraction, on est efficace, ininterrompu et l’on finit son travail plus vite.

- Il faut faire son sac le soir, tranquillement, sans la précipitation du matin : on n’oublie rien et l’on dort mieux.

3. En classe

- Il faut rester concentré, donc ne jamais bavarder.

- Il faut noter son cours avec application.

- En sortant d’un cours, on doit être capable de le résumer.

- Quand le professeur rend une copie, il faut non seulement la relire attentivement pour voir pourquoi on a fait des erreurs, mais aussi voir comment on a réussi à faire ce qui est réussi. Cela permet de reproduire ce qui est positif et de ne pas reproduire ce qui est négatif !

- Il faut chercher à comprendre où et pourquoi on s’est trompé, ce qui implique, par exemple, de refaire pas à pas un exercice. S’il y a un blocage, ne pas hésiter alors à interroger son professeur.

4. Mémorisation

- Il n’y a jamais "rien à faire" le soir en rentrant du lycée, puisqu’il faut relire et reprendre les cours de la journée (cf. paragraphe 2) pendant qu’on les a encore en tête.

- Pour mémoriser, il faut s’appuyer sur les titres des chapitres, des parties et des sous-parties.

- Il faut associer mémoire visuelle et mémoire auditive en lisant le cours à haute voix et en le retranscrivant sur une feuille sous forme de mots-clés, de tableaux ou de schémas.

- On doit aussi vérifier dans un dictionnaire le sens des mots dont on ne serait pas sûr.

- Quand on a fini, on doit se sentir capable d’expliquer à quelqu’un ce que l’on a appris.

- Les exercices servent à appliquer les notions du cours et à mieux retenir les connaissances. Il faut donc ne les faire qu’une fois que le cours est appris. Il ne sert à rien de commencer par les exercices : on doit les faire après.

Réussir sa scolarité n’a pas le même sens pour tous : chaque élève a ses objectifs personnels à atteindre. Un parcours scolaire "réussi" peut prendre des formes différentes !


Sélection de l’information et mémorisation

1. Reformulez
Ne vous contentez pas de lire machinalement vos cours, demandez-vous si vous comprenez chaque paragraphe et reformulez-le avec vos propres mots.

2. Révisez les exercices
Lire le cours ne suffit pas. Il faut réviser aussi les exercices faits en classe. Ne vous contentez pas de relire les réponses des exercices, relisez d’abord les questions, répondez-y mentalement et ne relisez qu’ensuite les réponses. Cela peut vous sembler à première vue plus long, mais de cette façon vous n’aurez qu’à revoir une ou deux fois les exercices pour les assimiler, alors qu’il faudrait relire un grand nombre de fois les réponses seules pour les retenir, souvent sans même les avoir comprises.

3. Lisez le manuel
Variez les approches en lisant également le cours fourni par le manuel. La présentation est un peu différente de celle de votre professeur. C’est un complément important au cours.

4. Le par-cœur
Apprendre par cœur est une stratégie qu’il faut parfois adopter, par exemple pour les dates en histoire, le vocabulaire en langues ou les formules en mathématiques, mais cela ne représente finalement qu’une petite partie de votre travail. Dites-vous que l’apprentissage par cœur demande moins d’efforts, car il fait appel à la mémoire seulement et non à la réflexion.